Après les fêtes et les excès alimentaires, vidons les «poubelles cellulaires» !

C’est ce que nous devrions faire sur une base régulière et quotidienne, pas seulement après avoir festoyé avec excès de nourriture et de boissons.

Les cellules de notre corps sont conçues pour faire ce nettoyage grâce à :

  • Un sommeil adéquat
  • Au mouvement
  • La transpiration
  • La consommation suffisante d’eau
  • La consommation d’aliments à haute teneur en eau et en fibres (c’est-à-dire les fruits et légumes), entre autres.

Un bon fonctionnement de nos émonctoires (intestins, reins, poumons, peau) est essentiel pour la santé.

Les cellules de notre corps nettoient et détoxifient automatiquement en éliminant les déchets accumulés. Si le corps est incapable d’éliminer les toxines assez rapidement, par rapport à la quantité de déchets toxiques entrant, les cellules commencent à mal fonctionner et le processus de la maladie commence.

C’est là qu’on va parler de détoxification : l’accumulation de toxines contribue grandement aux dommages cellulaires et à la formation de maladies, et donc l’élimination des toxines a la capacité de prévenir et même de guérir certaines maladies.

La désintoxication est utilisée depuis des milliers d’années (depuis l’époque d’Hippocrate) et bien avant que la médecine moderne à base pharmaceutique ne devienne le traitement accepté pour la maladie.

Pour limiter les accumulations de toxines dans notre corps, voici une liste d’aliments à éviter :

1. Viande rouge grillée

Bien que les aliments grillés puissent avoir un goût délicieux, les scientifiques ont découvert que la préparation de viandes de cette manière – en particulier les viandes transformées comme les hot-dogs – libère un cancérogène appelé amines aromatiques hétérocycliques. Lorsque vous faites griller de la viande rouge au point d’être bien cuit, cela change la structure chimique et moléculaire de la viande. Il vaut mieux cuire, griller ou préparer la viande dans une poêle que sur le gril.

2. Sucre raffiné

Le plus gros aliment cancérigène (de loin) est le sirop de maïs à haute teneur en fructose (HFCS) et d’autres sucres raffinés. Même le sucre roux est du sucre blanc hautement raffiné avec une partie de la mélasse retirée ajoutée pour la saveur et la couleur. Les sucres raffinés (et les aliments fabriqués avec eux) sont à l’origine de pics d’insuline majeurs et alimentent la croissance des cellules cancéreuses. Une option plus saine est le miel biologique, le sucre de coco ou le sucre d’érable, même si la meilleure solution est de limiter la consommation de sucre à 25 gr par jour comme recommandé par l’OMS, soit l’équivalent de 5 cuillères à café. Découvrez également de nouvelles saveurs en utilisant des sucres non raffinés comme le sucre Muscovado, Rapadura, etc.

3. Aliments salés et fumés

Ces produits contiennent généralement des conservateurs, tels que des nitrates, qui sont destinés à prolonger la durée de conservation. Les additifs utilisés dans les aliments transformés peuvent s’accumuler dans votre corps au fil du temps. Pour finir, ces toxines causent des dommages au niveau cellulaire et entraînent des maladies comme le cancer. Lorsque les aliments fumés sont cuits à des températures élevées, les nitrates sont convertis en nitrites beaucoup plus dangereux.

4. Sodas et boissons gazeuses

Les sodas sont au centre du débat sur la santé depuis deux décennies. Remplis de sirop de maïs à haute teneur en fructose (HFCS), de colorants et d’une foule d’autres produits chimiques, ils sont très mauvais pour tous les aspects de votre santé. Ils n’apportent aucune valeur nutritive et volent à votre corps les nutriments que vous obtenez d’autres aliments. L’ajout de «light» sur l’étiquette signifie que vous consommez aussi probablement de l’aspartame – ce qui n’est pas mieux pour votre santé.

5. Farine blanche

Lorsque la farine est raffinée, toute valeur nutritive est supprimée. Ensuite, elle est blanchie avec du chlore gazeux pour la rendre plus attrayante pour les consommateurs. L’indice glycémique de la farine blanche est très élevé, ce qui signifie qu’elle élève votre taux d’insuline sans fournir de carburant nutritionnel. La consommation répétée  d’un excès de produits contenant de la farine blanche peut entraîner une résistance accrue à l’insuline.

6. Poisson d’élevage

La pisciculture commerciale implique l’élevage d’un nombre incroyable de poissons (comme le saumon), dans un environnement surpeuplé. Plus de 60% des saumons consommés aux États-Unis proviennent d’une exploitation agricole où ils sont traités avec des antibiotiques, des pesticides et d’autres produits chimiques cancérigènes pour essayer de contrôler les épidémies bactériennes, virales et parasitaires qui résultent de l’entassement de tant de poissons dans un petit espace. Les poissons d’élevage n’ont pas autant d’oméga-3 que le saumon sauvage. Les poissons d’élevage bio ne s’en tirent pas forcément mieux. Vous pouvez vous informer davantage en suivant ce lien.

7. Huiles hydrogénées

Les huiles végétales sont extraites chimiquement de leur source, elles sont désodorisées et traitées pour modifier leur goût. Au cours de l’hydrogénation, des acides gras trans sont générés, qui sont dangereux pour la santé.  L’hydrogénation augmente la stabilité du corps gras à la chaleur et à l’oxygène et l’industrie alimentaire l’utilise par exemple en biscuiterie. Plus d’informations disponibles ici.

8. Aliments génétiquement modifiés (OGM):

L’industrie en croissance rapide des cultures génétiquement modifiées infiltre notre approvisionnement alimentaire à un rythme alarmant. Plus de 90% du maïs et du soja sont désormais génétiquement modifiés. Cette pratique assez nouvelle est à l’origine de nombreux débats. Les experts conviennent qu’aucun test adéquat n’a été effectué avant que les aliments OGM ne soient ajoutés à la liste des ingrédients de milliers de produits. En d’autres termes, personne – y compris les producteurs et les fabricants d’aliments génétiquement modifiés – ne connaît l’effet à long terme qu’ils auront sur la santé humaine. Recherchez des étiquettes sans OGM dans la mesure du possible ou achetez des produits biologiques (ce qui signifie entre autres qu’un produit n’est pas génétiquement modifié, ni traité avec des pesticides et autres produits chimiques toxiques).

9. Popcorn micro-ondes

L’emballage, les arômes, les fumées : le pop-corn micro-ondes est au centre des débats sur le cancer du poumon dans le monde entier. Non seulement les grains et l’huile sont probablement des OGM (que le fabricant n’a pas à divulguer), sauf s’ils sont biologiques, les fumées dégagées par l’arôme de beurre artificiel contiennent du diacétyle, qui est toxique pour l’homme. Faites votre propre pop-corn biologique à l’ancienne – il a meilleur goût, ne dégage pas de fumées toxiques et c’est un choix plus sain pour vous. Plus d’informations ici.

10. Aliments en conserve

Jusqu’en 2014, certains contenants / boîtes de conserve contenaient un produit appelé bisphénol-A (BPA – utilisé notamment dans l’industrie du plastique, il a été banni en France en 2015 car il constitue un «perturbateur endocrinien». Autrement dit, cette molécule ressemble tellement aux hormones que nous produisons naturellement, que l’organisme humain est troublé par ces substances ingérées. Le BPA en arrive à dérégler notre système hormonal et à provoquer des tumeurs.).  

On le retrouve dans de nombreux produits en plastique, papier thermique (quittances des magasins), conduites d’eau, emballages.

Pour la Suisse, vous trouverez plus d’informations sur ce site.

A la place des aliments en conserve, privilégiez les légumes frais de saison ou surgelés qui ne contiennent aucun ingrédient ajouté. Ils sont meilleurs pour vous et disponibles toute l’année.

Bonne année à tous/toutes et bonne santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *