Earthing- Une année après: le bilan

Il y a tout juste une année je commençais mon travail de mémoire pour l’European College of Integrative Medicine à Paris.

J’avais choisi le thème : « Earthing, quel impact sur le nerf vague et la perte de poids ». Mon inspiration a été la vidéo du Dr Mercola et en particulier la phrase « Enlève tes chaussures, elles vont te rendre malade !

Pour les personnes qui ne parlent pas anglais, le mot earthing signifie « reconnexion à la terre ».

Jusqu’à il y a quelques générations, la plupart des humains marchaient et dormaient en contact direct avec la surface de la Terre. Notre style de vie moderne consiste à porter des chaussures isolantes et à dormir dans des bâtiments qui isolent électriquement le corps du plan de sol. Alors que certaines personnes se sentent intuitivement mieux quand ils marchent ou même dorment directement sur la terre (comme dans un voyage en camping), la plupart de la population est plus ou moins isolée de façon permanente des influences électriques de la terre.

Pourquoi est-ce si important d’être « connecté » ? Parce que le corps humain fonctionne sur une base électrique. Nous sommes formés de cellules, à leur tour formées de molécules et d’atomes. Le corps humain est un « appareil » électronique sophistiqué dont l’ordinateur de commande se trouve dans notre cerveau. Et, comme nos objets électroniques, son fonctionnement est susceptible d’être perturbé par des agressions d’origines techniques, dont les champs électromagnétiques.

Le corps humain est un bon conducteur électrique. Quand les humains sont en contact direct avec la terre (pieds nus), des électrons libres sont conduits sur la surface de la peau et dans le corps par le mucus membranes des systèmes digestif et respiratoire.

Il a fallu tout d’abord mettre en place le projet :

  1. Faire un plan et définir les objectifs
  2. Proposer une conférence pour faire connaître le thème, communiquer sur les réseaux sociaux
  3. Trouver les personnes intéressées à participer
  4. Préparer un calendrier et un programme d’activités

En bref, l’hypothèse du mémoire était de déterminer si le fait de se connecter à la terre (par exemple en faisant du jardinage, en marchant pieds nus) aurait un impact sur le corps (notamment sur l’inflammation: le surpoids a une base inflammatoire).

Alors, il y a juste une année, l’aventure a commencé avec 8 personnes. Après 5 mois d’exercices en plein air tôt le matin, des séances de coaching alimentaire individuelles, le feedback des participants a été le suivant:

Au niveau de la qualité du sommeil, la reconnexion à la terre a fait presque l’unanimité pour un meilleur endormissement et une sensation d’être plus reposé le matin.

Concernant un effet au niveau articulaire et musculaire, plusieurs participants ont dit avoir moins de douleurs au niveau du dos, des épaules ou des jambes.

De plus, parmi les points positifs évoqués par les participants avec la pratique de l’earthing (gym matinale pieds nus et contact à la terre avec les mains), j’ai relevé que la reconnexion :

  • Aide à se ressourcer, se détendre et à mieux s’ancrer.
  • Prendre du temps pour soi et la nature, mettre de l’ordre dans ses pensées.
  • Se reconnecter avec son corps, son esprit et l’environnement
  • Relativiser les priorités
  • Revenir à l’essentiel et évacuer le stress
  • Avoir un meilleur ressenti de l’instant présent, bien-être général
  • Apaiser le mental
  • Mieux gérer les pulsions alimentaires

Pour tous ceux qui voudraient en savoir plus sur ce thème, vous trouverez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *