Les topinambours, vous connaissez ?

Aujourd’hui, après un petit tour dans mon potager j’ai récolté des topinambours. J’ai décidé de les cuisiner à la poêle, simplement avec un peu d’huile d’olive, 2 gousses d’ail et quelques brins de persil.

Mais avant de vous donner la recette, quelques informations sur ce tubercule automnal :

Le topinambour (en botanique Helianthus tuberosus), aussi appelé artichaut de Jérusalem ou truffe du Canada est une plante vivace dont l’espèce appartient au même genre que le tournesol. Elle est cultivée pour ses tubercules comestibles.

Le topinambour est originaire d’Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), où il était cultivé par des tribus amérindiennes bien avant l’arrivée des Européens.

De culture facile, rustique, se multiplie facilement. Son goût est proche du coeur de l’artichaut.

En été il a de belles fleurs jaunes qui rappellent celles du tournesol.

Ce tubercule à la mode est mis à l’écart à la fin du xviiie siècle lorsque la promotion de l’agronome Antoine Parmentier fait de la pomme de terre, aliment plus calorique, la reine des tubercules.

On le retrouve maintenant en automne dans les marchés.

Saviez-vous que le topinambour est considéré comme une plante invasive en Suisse ?

Si vous le cultivez dans votre jardin, réservez-lui un coin juste pour lui car il peut vite coloniser votre potager. En effet, si vous ne ramassez pas tous les tubercules, même un fragment peut repousser l’année suivante. D’où le dicton « topinambour un jour, topinambour toujours » !

Les topinambours se consomment cuits de diverses manières : en salade, chauds en accompagnement, frits, en purée, beignets, sautés au beurre, en soupe, etc.

On peut aussi les consommer crus, râpés ou coupés en lamelles, comme des crudités dans de la vinaigrette. Ils auront alors un léger goût de noisette. N’hésitez pas à en rajouter dans vos salades !

Ils contiennent :

  • de nombreuses vitamines, notamment A, C, et B3
  • des sels minéraux, comme le potassium
  • des glucides, essentiellement sous forme d’inuline (16 %), ce qui en fait un aliment assez pauvre en calories.
  • Fibres, favorisant le transit intestinal

Après toutes ces informations qui vous ont ouvert l’appétit, vous trouverez la recette ci-dessous :

TOPINAMBOURS ETUVES

Ingrédients : comme accompagnement pour 3-4 personnes

  • 600-800 gr de topinambours
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • Sel, poivre
  • 2 brins de persil

Comment faire :

  1. Laver et brosser les topinambours pour enlever tout résidu de terre
  2. Les éplucher et les mettre au fur et à mesure dans de l’eau légèrement citronnée pour éviter l’oxydation.
  3. Les couper en cubes.
  4. Chauffer l’huile dans une poêle adéquate, ajouter les gousses d’ail épluchées et écrasées
  5. Ajouter les topinambours, mélanger et couvrir avec un couvercle.
  6. Eventuellement rajouter 3-4 cuillères à soupe d’eau. Laisser mijoter 10-15 minutes à couvert. Surveiller la cuisson.
  7. Saler, poivrer et avant de servir rajouter le persil finement coupé

Bon appétit !

Variante gourmande :

Tagliatelle à la crème, topinambours et crevettes

  1. Préparer les topinambours comme décrit ci-dessus, rajouter de la crème et mijoter encore quelques minutes
  2. Dans une poêle, verser 2-3 cuillères à soupe d’huile d’olive et faire sauter 100 gr de crevettes (ou plus si vous êtes vraiment trèèèès gourmand). Saler, poivrer
  3. Entre-temps, porter à ébullition une grande casserole d’eau (+ une cuillère de sel) et cuire les tagliatelle al dente et les égoutter
  4. Pour servir : mélanger les pâtes cuites, la crème aux topinambours et les crevettes sautées.

SOURCES :

https://www.infoflora.ch/fr/assets/content/documents/neophytes/neophytes_divers/Liste%20Noire_Watch%20Liste_2014.pdf

https://fr.wikipedia.org/wiki/Topinambour

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=topinambour_nu

Laisser un commentaire