Que manger? Quels sont les troubles nutritionnels?

Que faut-il manger?

En tant que nutritionniste on me pose souvent la question: « que faut-il manger »? Je réponds que cela dépend de plusieurs facteurs: nous sommes tous différents, nous avons une histoire de vie différente, un emploi du temps différent, un microbiote et une digestion différente. Il n’est pas possible d’appliquer à toutes les personnes le même « régime ». Il vaut mieux parler de principes alimentaires de base:

  1. Privilégier des aliments locaux, biologiques et de saison
  2. Choisir de bons acides gras et veiller à avoir un bon rapport d’oméga 3 et oméga 6
  3. Réduire les apports de graisses saturées, diminuer la consommation de viande rouge en particulier
  4. Vérifier l’apport de fibres
  5. Manger au moins 5 légumes et 2 fruits par jour
  6. Mastiquer et manger dans le calme
  7. Bien s’hydrater

 

Dans tous les cas, il est important de trouver un équilibre et éviter les troubles nutritionnels suivants:

1. Les déficits nutritionnels quantitatifs

Vient de l’insuffisance de nourriture, due à la malnutrition, à la faim, à l’anorexie ou au jeûne excessif. Souvent les femmes sont sensibles aux images de minceur proposées par les publicitaires et les médias et tombent dans le risque des promesses des régimes miracles.

2. Les déficits nutritionnels qualitatifs

Manque d’aliments sains du point de vue nutritionnel, fondé non sur l’insuffisance de calories mais sur l’insuffisance de nutriments; beaucoup plus courant qu’on ne le croit. Il provient notamment de la consommation excessive de plats préparés, précuits ou en conserve.

3. Suralimentation quantitative et qualitative

Trop de nourriture qui peut déboucher sur obésité, diabète, cholestérol, léthargie, sueurs froides, maladies cardiaques et AVC. Alimentation irréfléchie, boulimie, hyperphagie, compulsion prandiale et grignotages pathologiques.

4. Alimentation toxique

On peut minimiser ce problème en consommant des aliments biologiques et sans OGM, éviter les pesticides, les hormones et les antibiotiques.

5.  Aliments impropres à la constitution personnelle

Consommer des aliments qui correspondent aux besoins, que l’on digère bien, pour éviter les ballonnements, la constipation, la rétention d’eau, les allergies, etc.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *